KiQ – Mission,
Domaines d’action

Environ deux tiers des enfants en Suisse sont pris en charge en dehors de la famille. Cela signifie que les crèches jouent un rôle central dans les années formatrices de la petite enfance et de l’éducation préscolaire. La qualité d’accueil est cruciale pour remplir ce rôle. L’objectif de KiQ est donc de promouvoir une amélioration des conditions cadres afin de garantir une qualité élevée de l’accueil des enfants.

Nous souhaitons sensibiliser les politiques et la société au rôle important que jouent les crèches pour assurer une bonne qualité de l’éducation préscolaire. C’est pourquoi nous nous engageons à apporter les améliorations nécessaires au cadre juridique et structurel au niveau politique.

Les domaines d’action de KiQ

Modèles de financement axés sur les besoins et les différents thèmes

Les membres fondateurs de KiQ estiment qu’à l’avenir, les familles doivent être soutenues directement et en fonction de leurs besoins. La compatibilité entre la famille, la carrière et l’éducation doit être abordable pour toutes les familles. Ceci est important pour une Suisse économiquement forte. De cette manière, la pénurie actuelle de travailleurs qualifiés peut être contrecarrée afin que les femmes et les hommes formés puissent rester sur le marché du travail. KiQ veut plaider en ce sens avec des modèles innovants et des concepts de financement sains.

Les modèles testés et déjà introduits dans les cantons de Berne et de Lucerne ont montré qu’avec un système de financement de l’accueil de la petite enfance axé sur le sujet (la famille), l’offre de places de crèche augmente jusqu’à atteindre une taille correspondant à la demande du marché. Avec un tel système, les familles qui n’en avaient pas les moyens ont également accès à des structures d’accueil de qualité. Ce système équilibre au mieux l’offre et la demande en allouant des fonds publics aux familles qui ont besoin de concilier travail et vie de famille. 

Comme les acteurs du marché peuvent déterminer eux-mêmes le prix d’une place de crèche, la qualité s’adapte automatiquement aux besoins des familles et au niveau de prix du quartier ou de la région. L’État contrôle son budget, réduit ses propres investissements et laisse cette tâche aux gestionnaires de crèches, aux entreprises, aux associations ou aux fondations. 

Un examen périodique de la qualité par une autorité de surveillance reste nécessaire, mais n’est plus influencé par des critères économiques. Comme dans de nombreux autres secteurs, les acteurs du marché du travail, les représentants des employeurs et des employés, discutent de bonnes conditions de travail.

Uniformité des spécifications de qualité, des systèmes et processus

Les procédures d’autorisation et les visites de contrôle doivent être définies selon les mêmes normes de qualité au niveau national. Cela favorise un travail de qualité dans les institutions et donne aux parents/tuteurs davantage de garanties lors du choix d’une institution. À cet égard, KiQ se tient à la disposition des politiciens en tant que partenaire consultatif sur le terrain. L’association est également directement impliquée auprès des autorités de surveillance pour obtenir des spécifications, des systèmes et des processus uniformes.

Il est important que les politiciens et les collaborateurs des autorités de contrôle écoutent les spécialistes de notre secteur et les consultent afin de se faire une opinion. À cette fin, une organisation telle que KiQ, représentant les employeurs, ainsi que Kibesuisse, représentant l’industrie, et les syndicats, représentant les intérêts des employés, sont prêts à faire connaître les différents points de vue de la pratique.

Pour atteindre un haut niveau de qualité, il faut coordonner les besoins des travailleurs, des familles, des employeurs, des législateurs et des financeurs. Sans cette coopération et la prise de conscience que tous ces éléments forment un tout indissociable, le secteur ne pourra jamais passer d’un secteur d’accueil d’enfants à un secteur de formation pour les jeunes.

Sensibilisation de la société, de la sphère politique et réseautage

Le soutien politique est une condition préalable à la réalisation des objectifs de KiQ. KiQ est en contact avec des personnalités et des associations clés de la politique et de l’économie afin de représenter activement les intérêts de KiQ et de l’ensemble du secteur au Parlement.

KiQ se veut un point de référence important pour les acteurs publics, les politiciens, les autorités et les représentants du monde des affaires sur toutes les questions relatives à l’accueil collectif de jour des enfants. En Suisse, l’accueil des enfants et son financement relèvent toujours de la compétence des cantons, voire des communes. Cependant, des débats nationaux ont lieu sur leur avenir. KiQ veut s’engager sur les trois niveaux politiques (national, cantonal et communal) à travers la multitude de ses membres.

Amélioration et harmonisation des conditions de travail

Le secteur et ses professionnels doivent bénéficier d’une reconnaissance uniforme. Cela implique une bonne formation initiale et continue ainsi qu’une rémunération équitable. De cette manière, il est possible de garantir une qualité élevée des services d’accueil de jour des enfants.

Une organisation représentant les intérêts des employeurs a la possibilité de discuter, de développer et même de consolider dans les domaines de l’éducation et de la formation. L’échange entre les partenaires permet une amélioration de la formation et donc une amélioration de la qualité d’accueil en crèche. Il faut s’efforcer d’obtenir une qualité suprarégionale et un financement plus important des places de crèche dans toutes les régions, car il faut éviter que les travailleurs compétents et donc les bons contribuables migrent vers les zones urbaines. Dans ce cas, les discussions avec les acteurs en dehors des frontières communales et/ou cantonales sont essentielles.

Déclarations personnelles

Dans un réseau de prestataires professionnels du secteur de l’accueil extra familial, nous pouvons accomplir beaucoup de choses ensemble pour influencer positivement l’avenir des enfants, des parents et aussi de nos collaborateurs. Au sein de KiQ, nous pouvons utiliser notre expérience et notre passion de manière ciblée et, ensemble, faire progresser activement divers sujets qui font bouger notre secteur

Alexandra Hochuli, Co-CEO KIMI Krippen AG

Avec mes collègues, je m’attache personnellement à renforcer encore notre secteur et, surtout, la qualité de l’accueil des enfants, et à créer ainsi activement une base optimale pour l’avenir de nos enfants, de leurs parents et de nos collaborateurs.

Frédéric Baudin, CEO Groupe pop e poppa servicefamille

Grâce à KiQ, je participe, avec les autres acteurs privés du domaine de l’enfance, à rendre un accueil de jour qualitatif accessible à tous les enfants de Suisse, ce qui me tient particulièrement à cœur. Je bénéficie d’opportunités d’échange et de partage avec d’autres personnes passionnées et engagées au service de l’accompagnement des générations futures vers un monde plus juste et responsable.

Sabine Amiguet, CEO Cap Canaille/ Babilou Switzerland

En tant que père de famille, entrepreneur et connaisseur du « monde des crèches », je sais où il faut exercer un effet de levier dans la politique et l’économie pour pouvoir proposer des modèles d’accueil financièrement viables pour l’avenir, qui répondent également à des critères de qualité standardisés. Nous avons besoin que nos précieuses spécialistes féminines reviennent dans le monde du travail. Une conciliation saine et financièrement viable de la vie professionnelle et de la vie familiale doit également être possible (surtout) en Suisse. En coopération avec la politique, l’économie et les familles elles-mêmes. Aujourd’hui, on a suffisamment investi dans l’infrastructure. Maintenant, c’est le tour des familles !

Fabian Haindl, Direction, Small Foot AG

Le renforcement du secteur en vue d’accroître les ressources et la qualité de l’éducation, de la protection et de l’accueil de la petite enfance est une de mes préoccupations personnelles. En collaboration avec les représentants de l’accueil extra familial, je peux participer activement au développement des conditions pour les enfants, les familles et les collaborateurs

Barbara Schaffner, Responsable pédagogique KIMI Krippen AG

Je souhaite contribuer à ce qu’à l’avenir, il y ait suffisamment de places d’accueil extrafamilial de qualité dans toute la Suisse et que toutes les familles y aient accès..»
«Les enfants doivent faire preuve de beaucoup de patience à l’égard des adultes» – Antoine de Saint-Exupéry

Mirjam Neuhaus, Pop e Poppa

Les enfants et leur développement me tiennent à cœur. Grâce à notre engagement dans le KiQ, nous avons la possibilité de modifier les conditions cadres de l’accueil extra familial en Suisse, afin que tous les enfants aient la chance de bénéficier d’une éducation, d’un accueil et d’une formation de qualité.

Lea Catenazzi, Responsable pédagogique Small Foot AG

Membres fondateurs KiQ

Bureau de l’association

Personne de contact au bureau:

Mirjam Neuhaus
+41 26 552 11 12
info@kiq.swiss

KiQ

KiQ – Crèches indépendantes pour la Qualité
KiQ – Unabhängige Kitas für Qualität
Route des Arsenaux 3B
CH-1700 Fribourg
kiq@gmail.com
www.kiq.ch

Downloads

Richtlinien
Mitgliederreglemente
Mitgliederreglemente